lundi 22 Juillet 2019

Blonds/Blondes
Cette catégorie est destinée aux nombreuses ...
Couples
Des blagues sur les couples et sur leurs ...
Divers
Confidences de potes, expériences salaces, ...
Fétichisme
Adorateurs de fétiches, vous voilà dans la ...
Gays/Lesbiennes
Des pédés sympa, des gouines hyper sexy... ...
Guerre des sexes
La guerre est déclarée ! Qui des mecs ou des ...
Infidélité
Ils se font bien prendre ces coquins qui ...
Malentendu
Quand le sexe devient un véritable enfer de ...
Prostitution
Des filles pas de bol, des clients bernés, des ...
Religion
Le vice sous la soutane et tout le burlesque ...
Vierges/Puceaux
L'exagération au pays des vierges et des ...
Vieux
Notre top catégorie ! Quand les vieux se ...

 
cliquez ici pour voter  Mauvaise réponse

C'est un amiral qui s'adresse à un de ces sergents au garde à vous :

- Alors comment trouvez-vous l'armée ?
- L'armée c'est comme les poils, j'en ai plein le cul...
- Et tes permissions c'est comme mes couilles, elles sont suspendues...

Catégories associées : Divers.
cliquez ici pour voter  Marseillais conteur

C'est un Marseillais qui raconte à ses potes ses exploits de chasse :

- Un jour, dans la forêt, je suis tombé nez à nez avec un sanglier. Sans mentir, il faisait au moins 600 kg, con, le sanglier. Quand il a commencé à charger, te, j'ai pas hésité, j'ai pris mon fusil, j'ai mis 1 seule cartouche, et j'ai tiré pile entre les 2 yeux !! Je vous jure, il s'est écroulé
immédiatement, con. Ensuite, j'ai sorti mon couteau de survie (la lame fait au moins 30 cm !!), et j'ai découpé une cuisse. Bonne mère, j'ai mis la cuisse énorme sur mon épaule, et j'ai laissé le reste de la carcasse. Sur le chemin du retour, je tombe nez à nez avec un superbe cerf !! Sans mentir, il faisait au moins 500 kg, ce cerf. J'ai pas hésité un instant, bonne mère, j'ai posé la cuisse du sanglier, j'ai pris mon fusil, j'ai mis 1 seule cartouche, et j'ai tiré pile entre les 2 yeux !!
Je vous jure, il s'est écroulé immédiatement, con. Ensuite, j'ai sorti mon couteau de survie (la lame fait au moins 40 cm !!), et j'ai découpé un cuisseau. J'ai mis les 2 cuisses sur mes épaules, et j'ai laissé le reste de la carcasse, bonne mère.

À ce moment, le téléphone sonne. Il va décrocher, discute un peu, puis, après avoir raccroché, retourne voir ses potes :

- J'en étais où de mon histoire, les gars ?

Les autres :

- Ben con, tu avais les 2 cuisses sur les épaules...
- Ah oui !! Et ben là, j'ai penché ma tête, et je lui ai bouffé la chatte à cette salope !!!

Catégories associées : Divers.
cliquez ici pour voter  Marchandage indien

Il était une fois, un Indien qui voulait un grille-pain pour sa femme. La vendeuse blanche lui dit :

- Non mais, t’as pas un centime, j'te donne rien.

La femme, voyant l'Indien déçu, décide de lui proposer un marché.

- Écoute, je vais te faire bander, et si tu réussis à soulever le grille-pain avec ton pénis, tu vas pouvoir l'emporter.

L'Indien répond :

- Moi soulever appareil pour griller pain, moi emmener appareil pour griller pain chez moi pour femme.

L'Indien bande, soulève le grille-pain et le ramène chez lui. Le lendemain, il retourne au même magasin pour aller faire un autre achat.

- Moi venir chercher téléviseur pour femme.

La vendeuse blanche, morte de rire car elle trouve que l’Indien pousse un peu loin sa veine, lui dit avec un sourire :

- Je vais te faire bander, et si tu réussis à soulever le téléviseur avec ton pénis, tu vas pouvoir l'emporter.

Et l’Indien réussit le même manège puis ramena le téléviseur chez lui. Le soir venu, sa femme lui lança, mielleuse :

- Moi vouloir faire l'amour.

Et l'Indien répondit :

- Non, femme, moi me reposer. Demain, moi chercher frigidaire.

Catégories associées : Divers.
cliquez ici pour voter  Logique...

Considérer l'avortement comme un geste criminel revient, si l'on pousse plus loin la réflexion, à considérer une branlette comme un génocide... Et la fellation comme de l'anthropophagie !

Catégories associées : Divers.
cliquez ici pour voter  Leçon de morale

Pendant une classe où l'on enseignait la morale et les bonnes manières, la professeur dit aux élèves :

- Michel, si tu étais en train de faire la cour à une jeune fille de bonne famille, très bien éduquée pendant un dîner en tête à tête et que tu avais besoin d'aller aux toilettes que dirais-tu ?
- Attend-moi une seconde, je vais pisser un coup.
- Ça serait très grossier et très malpoli de ta part. Jean comment dirais-tu ?
- Je m'excuse mais il faut que j'aille aux toilettes, mais je reviens tout de suite.
- C'est déjà mieux, mais c'est désagréable de mentionner les toilettes pendant les repas. Et toi Toto, tu serais capable d'utiliser ton intelligence, au moins pour une fois, pour démontrer tes bonnes manières ?
- Je dirais :"Ma chère, je vous demande pardon de m'absenter un moment, je m'en vais de ce pas tendre la main à un ami intime que j'espère pouvoir vous présenter après le dîner"...

Catégories associées : Divers.
Page :