lundi 20 Mai 2019

Blonds/Blondes
Cette catégorie est destinée aux nombreuses ...
Couples
Des blagues sur les couples et sur leurs ...
Divers
Confidences de potes, expériences salaces, ...
Fétichisme
Adorateurs de fétiches, vous voilà dans la ...
Gays/Lesbiennes
Des pédés sympa, des gouines hyper sexy... ...
Guerre des sexes
La guerre est déclarée ! Qui des mecs ou des ...
Infidélité
Ils se font bien prendre ces coquins qui ...
Malentendu
Quand le sexe devient un véritable enfer de ...
Prostitution
Des filles pas de bol, des clients bernés, des ...
Religion
Le vice sous la soutane et tout le burlesque ...
Vierges/Puceaux
L'exagération au pays des vierges et des ...
Vieux
Notre top catégorie ! Quand les vieux se ...

 
cliquez ici pour voter  Fidel et ses fidèles

Après la révolution, Fidel, visite un hôpital. Dans une grande chambre comportant quatre lits, il demande au premier malade :

- Qu'est-ce que tu as, camarade ?
- El hémoroïdès.
- Et comment es-tu soigné ?
- Ils prennent el batoñ et el cotoñ, ils le trempent dans el soluçioñ et ils badigeoñ.
- Et qu'espères-tu pour le futur ?
- Que el Révoluçioñ réussisse.

Puis, Fidel demande au second malade :

- Qu'est-ce que tu as, camarade ?
- El hémoroïdès.
- Et comment es-tu soigné ?
- Ils prennent el batoñ et el cotoñ, ils le trempent dans el soluçioñ et ils badigeoñ.
- Et qu'espères-tu pour le futur ?
- Que el Révoluçioñ réussisse.

Puis, le bon Fidel demande au troisième malade :

- Qu'est-ce que tu as, camarade ?
- El hémoroïdès.
- Et comment es-tu soigné ?
- Ils prennent el batoñ et el cotoñ, ils le trempent dans el soluçioñ et ils badigeoñ.
- Et qu'espères-tu pour le futur ?
- Que el Révoluçioñ réussisse.

Enfin, Fidel Castro demande au quatrième et dernier malade :

- Qu'est-ce que tu as, camarade ?
- El amygdalès.
- Et comment es-tu soigné ?
- Ils prennent el batoñ et el cotoñ, ils le trempent dans el soluçioñ et ils badigeoñ.
- Et qu'espères-tu pour le futur ?
- Qu'ils changent el batoñ, el cotoñ et el soluçioñ avant el badigeoñ.

Catégories associées : Divers.
cliquez ici pour voter  Femmes de présidents

Les femmes de Chirac, d'Eltsine et de Clinton parlent de sexe en l'absence de leurs maris :

- Savez-vous comment on appelle le sexe de l'homme en Russie ? demande Mme Eltsine. La courtoisie car il se lève devant les dames.
- En France, dit Mme Chirac, on l'appelle le rideau, car il se lève avant l'acte et se baisse après.
- Eh bien, dis Mme Clinton, chez nous on l'appelle la rumeur, car il va de bouche en bouche !

Catégories associées : Divers.
cliquez ici pour voter  Femme perplexe (La)

Une femme rentre dans une pharmacie et demande au commis s’il vend des préservatifs de taille maxi. Le gars lui répond :

- Oui, bien sûr madame. Vous en voulez une boite de dix ou de cinquante ?

Et la femme :

- Heu, ça ne vous dérange pas si j'attends ici qu'un de vos clients vienne en acheter ?

Catégories associées : Divers.
cliquez ici pour voter  Femme en France (La)

Il faut d'abord trouver une femme dans la Moselle, s'assurer qu'elle est Seine et bien en Cher. Lorsque l'on sent son Eure venue, on commence par lui caresser le Haut-Rhin puis on descend vers le Bas-Rhin. On contourne alors l'Aisne pour entrer dans la Creuse. Là, on trouve quelque chose de bien Doubs... Sans perdre le Nord, on attend que ça Vienne et si on ne se débrouille pas comme un Manche, on peut y rester jusqu'à l'Aube. En Somme, il ne s'agit Pas-de-Calais pour être un Hérault.

Catégories associées : Divers.
cliquez ici pour voter  Façon de penser...

La maîtresse d'école demande à un élève :

- Il y a trois oiseaux sur une branche, je prends mon fusil et j'en tire un, combien en reste-t-il ?

L'élève répond :

- Il n'y en a plus, les autres sont partis car ils ont eu peur.

La maîtresse lui dit :

- Non, tu vois, trois oiseaux moins un, cela fait qu'il reste deux oiseaux sur la branche.
Mais j'aime bien ta façon de penser.

Quelques jours plus tard, le même élève demande à sa maîtresse d'école :

- Il y a trois femmes qui marchent sur le trottoir avec une glace. Une lèche son cornet, l'autre le suce et la dernière le croque. Laquelle est mariée ?

La maîtresse lui répond :

- Ce doit être celle qui suce.

L'élève lui répond aussitôt :

- Non, c'est celle qui a une bague au doigt. Mais j'aime bien votre façon de penser.

Catégories associées : Divers.
Page :