mercredi 22 Mai 2019

Blonds/Blondes
Cette catégorie est destinée aux nombreuses ...
Couples
Des blagues sur les couples et sur leurs ...
Divers
Confidences de potes, expériences salaces, ...
Fétichisme
Adorateurs de fétiches, vous voilà dans la ...
Gays/Lesbiennes
Des pédés sympa, des gouines hyper sexy... ...
Guerre des sexes
La guerre est déclarée ! Qui des mecs ou des ...
Infidélité
Ils se font bien prendre ces coquins qui ...
Malentendu
Quand le sexe devient un véritable enfer de ...
Prostitution
Des filles pas de bol, des clients bernés, des ...
Religion
Le vice sous la soutane et tout le burlesque ...
Vierges/Puceaux
L'exagération au pays des vierges et des ...
Vieux
Notre top catégorie ! Quand les vieux se ...

 
cliquez ici pour voter  Petit voleur

Monsieur le curé soupçonne un de ses fidèles de la messe du dimanche, de se servir dans la corbeille de la quête plutôt que d'y déposer son obole. Aussi, lorsque l'enfant de chœur passe dans l'assemblée, le prêtre surveille ce qui se passe du coin de l'œil... Et hop, il aperçoit le jeune Éric qui subtilise un billet de10€ qui avait été placé là, à dessein, par le curé ! Furieux, le prêtre alpague le fidèle malhonnête à la fin de la messe et l'invite à se rendre au confessionnal sur-le-champ. Là, le jeune Éric avoue :

- Je suis désolé Mon Père, j'ai pris cet argent pour me payer une fellation.

Monsieur le curé lui demande de rendre l'argent, et le renvoie avec des pénitences. Mais ne sachant pas ce qu'est réellement une fellation, il décide de demander des explications à Sœur Marie-Bénédicte, sa copine du couvent des Ursulines, chez qui il va manger chaque dimanche.
Le même jour à midi, il arrive chez les sœurs et demande aussitôt :

- Ah Sœur Marie-Bénédicte, vous tombez bien. Un de mes fidèles m'a avoué au confessionnal qu'il avait volé 10€ pour se payer une fellation. De quoi s'agit-il ?

Alors Sœur Marie-Bénédicte sursaute d'étonnement et lui répond :

- 10€ ? Je me demande qui casse les prix comme ça en ville !

Catégories associées : Religion.
cliquez ici pour voter  Perroquettes (Les)

C'est une dame qui va voir son curé :

- Mon père, j'ai un problème. Je viens d'acheter deux perroquets femelles, mais la seule chose qu'elles savent dire c'est : "Salut, nous sommes des prostituées. ça te dirait de prendre ton
pied ?"
- C'est terrible ! Mais j'ai la solution à votre problème. Vous savez que j'ai moi aussi deux perroquets, mais les miens sont des mâles. Amenez-moi vos deux "perroquettes", je les mettrai avec les miens. Comme je leur ai appris à prier et à lire la bible, mes perroquets vont leur apprendre les bonnes manières.

Alors le lendemain, la dame amène ses "perroquettes" chez le prêtre. Les perroquets du prêtre sont dans leur cage, en train de prier. La dame fait alors rentrer ses "perroquettes" dans la cage des deux mâles, et naturellement :

- Salut, nous sommes des prostituées. ça vous dirait de prendre votre pied ?

Et un des deux perroquets mâles regarde alors son copain et lui dit :

- Hé, tu peux balancer ta bible maintenant ! Nos prières ont été exaucées !

Catégories associées : Religion.
cliquez ici pour voter  Père Joseph (Le)

Il était temps pour le vieux Père Joseph de prendre son bain du samedi soir et la jeune Sœur Nathalie avait préparé l'eau du bain, les serviettes et tout le reste en suivant exactement les instructions données par la vieille Sœur Berthe. Sœur Berthe avait également dit à Sœur Nathalie de ne pas regarder la nudité du Père Joseph et de faire tout ce qu'il lui demanderait en priant. Le matin suivant, Sœur Berthe demande à Sœur Nathalie comment le bain de la veille s'était déroulé.

- Oh, ma Sœur ! Répond Sœur Nathalie, les yeux rêveurs, j'ai été sauvée !
- Sauvée ? Et comment ce beau miracle s'est-il produit ?" Demanda la vieille sœur incrédule, qui savait que le vieux Père Joseph avait plus d'un tour dans son sac.
- Eh bien, lorsque le Père Joseph était dans son bain, il m'a demandé de le laver et pendant que je le lavais, il a guidé ma main entre ses jambes, à l'endroit où le Seigneur garde la Clé du Paradis. C'est ce qu'il m'a dit !
- Ah bon ! Il a fait ça... Répliqua la vieille sœur, le regard froid et direct.

Sœur Nathalie continua :

- Oui, et le Père Joseph m'a dit que si la Clé du Paradis fonctionnait avec ma serrure, les portes des Cieux seraient ouvertes pour moi et je serais assurée d'être sauvée ; j'aurais ainsi la paix éternelle. Ensuite le Père Joseph a guidé sa Clé du Paradis dans ma serrure.
- Ah oui ? Dit la vieille sœur encore plus froidement.
- Au début, c'était très douloureux, mais le Père Joseph a dit que le chemin de la Rédemption était souvent rempli de douleur, mais que la Gloire de Dieu remplirait bientôt mon cœur avec extase. Et c'est arrivé ! C'était si bon d'être sauvée !

La vieille sœur fut choquée.

- Le vieil escroc ! Il m'avait dit que c'était la Trompette de l'Ange Gabriel et ça fait 40 ans qu'il me fait souffler dedans !

Catégories associées : Religion.
cliquez ici pour voter  Pénitence...

Un homme marié va à confesse et avoue au curé :

- Mon Père, pardonnez-moi parce que j'ai pêché... J'ai presque eu une relation avec une femme en dehors du mariage, presque...
- Qu'est-ce que vous entendez par "presque" ?
- Ben, on s'est déshabillé, puis on s'est frotté l'un contre l'autre, et puis je me suis ressaisi et j'ai tout arrêté.

Le prêtre lui répond :

- Écoutez mon fils, pour moi, se frotter nu l'un contre l'autre, c'est la même chose que d'aller jusqu'au bout de l'acte et de le mettre dedans. Alors je vais vous dire une bonne chose : vous direz cinq "Je vous salue Marie" et vous mettrez 200 francs dans le tronc des pauvres !

Le gars quitte le confessionnal et s'en va un peu plus loin pour prier et se repentir. Puis il va vers le tronc des pauvres, sort un billet, et s'apprête à partir lorsque le curé l'interpelle :

- Hé, je vous ai vu ! Vous n'avez pas mis votre billet dans le tronc des pauvres !

Et le gars répond :

- Mais Mon Père, j'ai frotté le billet contre la boîte, et vous venez de me dire que c'est pareil que si je l'avais mis dedans...

Catégories associées : Religion.
cliquez ici pour voter  Pardonnez-leur...

C'est deux bonnes sœurs qui rentre au couvent, mais il fait déjà nuit. Deux gars leur sautent dessus et les déshabille dans l'intention de les violer. La première religieuse lève les yeux au ciel et dit :

- Pardonnez-leur mon dieu, car ils ne savent pas ce qu'ils font.

La deuxième religieuse regarde sa collègue :

- Ne dites pas cela, le mien se débrouille très bien !

Catégories associées : Religion.
Page :